N’dole à la viande

N’DOLE A LA VIANDE

ndo.jpg

Le N'Dolé est le nom camerounais de variétés alimentaires de Vernonia. Il s'agit d'une plante légumière dont les feuilles sont consommées vertes mais aussi dans une moindre mesure séchées. Les feuilles et les racines ont également des vertus thérapeutiques. Le N’dolè est une plante très amère d’ailleurs elle est utilisée dans certaines zones comme quinine pour le traitement de la grippe.

Ce plat typique de la province du littoral (au Cameroun) était jadis réservé aux grandes cérémonies (Mariage, invité d’un hôte de marque….) car sa préparation nécessitait au moins une journée entière de travail: aller dans les champs pour cueillir les feuilles, les séparer de leurs rameaux, faire cuire pendant au moins 30 minutes et puis frotter plusieurs fois les feuilles cuites enveloppée dans un sac en nylon afin d’enlever une partie du goût amer. C’était donc après toutes ces étapes que l’on pouvait commencer la cuisson proprement dite du Ndolè. Maintenant on le trouve déjà lavé dans les marchés du Cameroun et dans les magasins spécialisés en Europe. En plus, le Ndolè est devenu un plat national. On le consomme du nord au sud et de l’Est à l’ouest. Mais, malgré l’introduction du robot, la pierre est encore préférée pour écraser les condiments!

Nombre de personnes : 6

Difficulté : difficile

Temps de préparation : 25 mn

Temps de cuisson : 32 mn

Ingrédients 

  • 200 g de boules de Ndolè ou l’équivalent en feuilles
  • 300 g d’arachide cru (émondés)
  • 600 g de viande de boeuf
  • 100 g d’échalote
  • 3 gousses d’ail
  • 50 g de gingembre
  • 1 tomate (facultatif)
  • Sel, poivre, piment
  • Huile d’arachide
  • Huile de palme
  • 2 dés de cube
  • Un peu d’eau


Préparation

Faire cuire des morceaux de viande dans de l'eau salée ou un bouillon de légumes jusqu'à ce qu'elle soit tendre (1 heure environ), en attendant on peut préparer le reste.

Prendre les feuilles de N'dolé (1 bouquet) et les faire bouillir dans une grande quantité d'eau additionnée de sel gemme (demander du natron, sel originaire du lac Natron) pour les ramollir ; jeter les eaux de cuisson. Répéter cette opération 2 ou 3 fois pour enlever l'amertume des feuilles. Cette étape n'est pas nécessaire si on dispose des boules de n’dole lavé. Egoutter en pressant entre les doigts.

Décortiquer une grande assiette d'arachides fraîches, les faire tremper pendant deux heures dans de l'eau puis les écraser au moulin ou au pilon très finement (le mixer est pas mal non plus !!).

Prendre les boules de feuilles égouttées et les hacher très finement au couteau en fines lamelles, petits morceaux, enfin haché menu quoi !

Mélanger les épices écrasées (tomate pilée, un peu de concentré de tomates, ail écrasé, oignon émincé, piment et basilic écrasé, sel et cube).

Dans une grande marmite faire chauffer bien fort de l'huile d'arachides et y jeter toutes les épices précédemment préparées, remuer quelques minutes, puis pour finir environ 1/2 litre d'eau, puis encore un peu plus tard un demi litre d'eau, puis les arachides écrasées et encore un peu en fonction de la consistance du mélange qui doit être très liquide.

Ajouter la viande cuite, ou le poisson frais ou fumé, crevettes fraîches ou fumées, non cuites et faire chauffer à l'étouffée pendant 30 minutes.

Ajouter ensuite les feuilles de N'dolé écrasées et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.

Faire cuire à l'étouffée et remuer régulièrement pour ne pas que ça brûle pendant environ 20 minutes jusqu'à que le mélange s'épaississe par évaporation de l'eau.

Ajouter du cube au dernier moment si nécessaire. Avant de servir faire chauffer de l'huile d'arachides et y faire frire de l'oignon émincé et verser le mélange sur le N'dolé. Servir avec les plantains frits, le miondo (farine de manioc fermenté cuite à la vapeur dans des feuilles de bananier) ou le riz.

Nota bene : ceci n’est pas la recette originale des Sawa car ils ne mettent pas de tomate.

7 votes. Moyenne 4.29 sur 5.

Commentaires (1)

Baleze
  • 1. Baleze | 2015-02-09

Je crois que c'est l'un des plat les plus prisee chez nous a la cote et tres facile a realiser.
Vous vous rendez compte j'en ai prepare une fois quand j'etais en chine, et les chinois se sont regale. Alors j'etais chef de cuisine ds un restau d'hotel et mon second, un chinois a appris a faire ce plat juste en quelques heures.
Comme remarque chez nous a la cote nous ne mettons pas le Gimgimbre ds le Dole, mais nous mettons un accent sur les ecrevisses, ( Majanga seche )

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

×