BEKWAN/KOUAKOUKOU (Macabo râpé)

Bekwan/Kouakoukou

Bekouan 1

Au Cameroun, les habitudes alimentaires et les noms des plats sont fonction de la culture, de la mentalité et donc forcément, des régions. Quand on parle de Bekwan on pense aux Sawa et lorsqu’on parle de Kouakoukou, on fait référence au Grand Ouest (Ouest, Nord-Ouest, Sud-Ouest).

Ingrédients pour 4 pers.

  • 2 kg de macabo blancs de préférence (env 6)
  • Feuilles de bananier ou du film alimentaire
  • 2 CS d’huile de palme,
  • Sel,
  • 750 ml  d’eau.

Préparation

Épluchez le macabo et lavez le de façon à enlever le maximum de mucilage (gluant).râpez finement le macabo et mettez le dans un saladier assez profond. (Il existe des râpes appropriées appelées " gretta "). Ajoutez 1/2l d’eau dans le saladier contenant le macabo râpé et mélangez.

Rajoutez le sel et 1 CS d »huile de palme et mélangez vigoureusement jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Rajoutez 250ml d’eau et mélangez à nouveau. Couper des carrés de feuilles de bananier: les passer à la flamme pour les attendrir et les stériliser. 
Emballez ensuite votre pâte de macabo précédemment obtenue en aplatissant la forme du paquet dans les feuilles de bananier ou du film alimentaire résistant à la chaleur. Faire cuire dans une marmite au fond de laquelle on aura préalablement posé les nervures de feuilles de bananier pour éviter le contact des bekwan avec l'eau. Ceci pour éviter qu’ils ne collent au fond. On peut ajouter quelques tubercules de manioc râpés dans la pâte, elle en devient non seulement plus riche, mais aussi plus élastique et plus blanche. Laissez cuire 1h à feu moyen déballez et servez tiède avec une sauce gluante type gombo ou feuilles de gombo. Dans le grand ouest on parle de « Kouakoukou à la sauce blanche » la sauce blanche étant une sauce d’arachide bouillie. Bon Appétit !

5 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.